Les voyages en jet privé du président Alpha Condé: véritable saignée financière et pour quels intérêts ?

1

Les multiples déplacements du prof Alpha Condé à l’étranger coûtent énormément d’argent au trésor public guinéen ce, en dépit de la crise financière que traverse le pays. Une crise accentuée par des détournements de fonds et autres formes de corruption qui caractérisent l’administration Condé. Curieusement, cela se passe au vu et au su de tout le monde, un état de fait qui, pourtant touche l’intérêt national, semble ne susciter aucune indignation chez le Guinéen.

L’opposition qui est plus intéressée par les questions électorales voire de par calculs électoralistes, reste moins virulente sur ces saignées financières. Une attitude incompréhensible évoquant un air de complicité où plusieurs millions d’euros sont investis et avec quelles retombées ?

Tenez ! les 2/3 des déplacements du président Condé à l’étranger s’effectueraient dans des jets privés avec de coûts exorbitants sans compter les frais de séjour et de mission. Pour exemple, la location d’un jet privé, Conakry-Abuja pour une distance de 3 heures 20 minutes de vol, il faut débourser 28. 550 euros, aller. En multipliant ce montant par 2, donc aller-retour, donne 57.100 euros. Si c’est Conakry-Paris, il faut compter 32.650 euros, aller simple avec une distance de 5 heures 50 minutes de vol. Ce n’est tout, la forte délégation qui l’accompagne dans ses nombreux déplacements à l’étranger a également un coût. Prenez vos calculettes. En huit ans de voyages, ce montant pourrait acheter un avion présidentiel digne de nom pour l’image du pays et le reste de l’argent pourrait être investit dans d’autres secteurs. Alors, ces multiples voyages coûteux, rapportent-ils quelques choses à l’Etat, par ricochet au peuple ?

Cependant, guineerealite est en mesure d’affirmer que la majorité des citoyens guinéens tire le diable par la queue et connaît une extrême pauvreté. Un système crée uniquement dans le but d’affaiblir ces derniers en faveur de l’intérêt égoïste d’un groupe d’individus qui continue de piller les ressources du pays qui, en principe, devraient profiter à tous, sans exception.

Sans langue de bois, reconnaissons unanimement que la Guinée, notre chère patrie va mal, parce que tout simplement elle est mal gérée au sens fort du terme. Les guinéens vivent du jour au jour alors que le pays est immensément riche, riche à tel point que si ses ressources étaient vertueusement gérées et la distribution consciemment assurée, aucun citoyen n’allait se plaindre comme c’est le cas aujourd’hui. Mais, hélas !

Une situation qui ne devrait plus continuer ! Les guinéens doivent se réveiller et prendre leur destin en main face à la mal gouvernance, combattre ce système et les acteurs qui l’entretiennent pour l’avenir de notre beau pays, qui mérite mieux.

Pour la Rédaction du groupe Sud Média Guinée (TOD)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

GUILLAUME Soro évoque les raisons de sa démission: « J’ai sacrifié mon poste pour la paix en Côte d’Ivoire. Me voilà ancien président de l’Assemblée nationale »

ven Fév 8 , 2019
Share on Facebook Tweet it Email Share on Facebook Tweet it Email Le départ du désormais ancien président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire était vivement attendue. Dans un discours solennel et plein d’émotion, Monsieur GUILLAUME Soro a déclaré qu’il quittait son poste. Pour rappel, il ya un peu plus […]
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com