Gouvernance d’Alpha Condé: le regard critique d’un acteur de la Société Civile qui dénonce « l’amateurisme au sommet de l’Etat »

Dans la soirée du mardi 29 janvier 2019, un décret de nomination de cadres à la Lonagui a été diffusé sur les antennes de la télévision nationale mettant en place un Conseil d’Administration (CA) dont trois anciens ministres sont membres. Ces nominations qui interviennent quelques jours après la révocation de Chérif Haidara ancien Directeur Général de la Lonagui et son remplacement immédiat par madame Aissata Sylla, laissent planer des soupçons de règlement de compte et de l’amateurisme au haut niveau de l’État.

Les trois anciens ministres bénéficiaires du décret pour occuper le Conseil d’Administration (CA) sont malheureusement l’incarnation de la médiocrité et de l’incompétence au regard de leur piètre passage au gouvernement où ils n’ont administré des résultats à la hauteur des attentes du peuple de Guinée. Dans un État où les pouvoirs publics sont sérieux, la Lonagui pouvait être gérée pour le moment par intérim en attendant la publication du rapport de l’inspection d’État et que la justice rende sa décision avant que les décrets ne commencent à tomber. Cet exercice allait permettre à l’opinion nationale de savoir la culpabilité ou pas des responsables révoqués.

Fort malheureusement, le régime actuel continue à promouvoir la mal gouvernance à travers la formule de recyclage des cadres dont les limites ne sont plus à découvrir.

Nous acteurs de la société civile guinéenne, en tant que force de veille et d’alerte, demandons au peuple de Guinée de tenir à l’œil les gouvernants dans leurs agissements en vue de contrer leurs dérives qui ne peuvent qu’être à l’origine du recul démocratique.

Ange Gabriel Haba, Activiste de la société civile, Président de la Brigade d’Actions Citoyennes

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info