Meeting de Paris: Cellou Dalein Diallo mobilise pour empêcher Alpha Condé de rester au-delà de son dernier mandat

La situation politique de notre pays annonce une incertitude. Et, à un moment où les cartes semblent plus que jamais rebattues au sein de l’opposition plurielle, le challenger du président est au front. Mobiliser ses militants et tenir à témoin l’opinion internationale seraient la motivation de son séjour.

Le leader de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) et principal opposant au régime d’Alpha Condé est en séjour de travail à Paris dans la capitale française. Cellou Dalein Diallo a tenu un meeting hier dimanche 27 janvier 2019 dans le palais des congrès de Montreuil en banlieue parisienne. Au menu du meeting qui a mobilisé des centaines de militants et sympathisants du parti venus de la Belgique, de l’Allemagne, de la Suisse et de la France, selon les organisations, le projet d’un 3ème mandat pour le président Alpha Condé en gestation; l’élection de l’exécutif communal de Matoto mais aussi et surtout l’organisation des législatives.

Une vue de la salle, Paris Montreuil – 2019

Sur la question d’une éventuelle modification de la constitution guinéenne permettant au chef de l’Etat Alpha Condé de s’éterniser aux affaires, le chef de file de l’opposition a indiqué que le signal est donné:  » Monsieur Alpha Condé ne veut pas quitter le pouvoir. Il est déjà en campagne pour se maintenir au pouvoir à travers le glissement du calendrier électoral. Mais, on ne se laissera pas faire. Il nous trouvera sur son chemin. L’ufdg et ses militants qui ont toujours défendu l’Etat de droit et la démocratie en Guinée ne vont pas tolérer cela « , s’est-il adressé à ses militants puissamment mobilisés pour la circonstance.

Dans le même ordre d’idée, l’ancien candidat malheureux aux élections présidentielles de 2010 et 2015 a réitéré son engagement à promouvoir l’Etat de droit et la démocratie en Guinée. Il a également appelé ses militants et sympathisants à la vigilance pour, dit-il, empêcher Monsieur Alpha Condé et son clan d’instaurer la dictature. Le leader de l’ufdg fait allusion à l’installation des P.A dans la commune de Ratoma, fief incontesté de son parti, et que le président de la République avait demandé l’élargissement dans les autres communes et aussi à l’intérieur du pays.

Au sortir de ce meeting, quelques militants et sympathisants de l’ufdg se sont réjouis du combat que mène leur leader et l’ont encouragé à œuvrer dans ce sens tout en lui réitérant leur soutien indéfectible jusqu’à son élection à la magistrature suprême du pays en 2020.

Rappelons que la conférence que le leader de l’Ufdg avait prévue d’animer du côté de Londres a été annulée à la dernière minute. Nous n’en savons pas encore le motif.

Thierno Oumar Diawara, envoyé spécial

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info