Modification de la constitution: la colère de Fatou Baldé Yansané, activiste de la société civile guinéenne

Alors que le président de la République entretient un silence pesant qui renforce le flou artistique, les esprits s’échauffent à l’orée de la prochaine présidentielle. Laquelle, selon toute vraisemblance, risque de ne se tenir à bonne date. D’autant plus que l’on peine même à établir le calendrier pour les législatives, après l’expiration du mandat parlementaire. Un plan méthodiquement préparé.

L’heure est grave! Depuis un certain temps, des médias locaux et sur la toile, le débat relatif à une éventuelle modification de la constitution est récurrent, donnant souvent lieu à d’échanges stériles. Ce projet, s’il voit le jour, permettra à coup sûr, au président Alpha Condé de briguer un nouveau mandat à la magistrature suprême du pays. Une situation qui ne restera pas sans conséquence. Puisque la majorité de la population guinéenne s’y oppose fermement, car l’initiative pourrait mettre le feu aux poudres.

Les réactions des citoyens sont multiples et condamnant une telle initiative. C’est ainsi que l’on peut lire et dans une allusion claire, sur la page facebook de Madame Yansané Fatou Baldé:« Le mégalomane qui fantasme sur des constitutions aux mandats illimités ou qui confond les différents amendements de la constitution américaine au cas Guinéen est devenu malade. Les spécialistes doivent venir à son secours car il constitue une menace pour la paix et la quiétude des guinéens. 

Aux États Unis les amendements de la constitution n’ont jamais donné l’occasion à un président de passer à un mandat supplémentaire.

Dans les pays où les mandats sont illimités, les institutions fonctionnent bien et les dirigeants respectent les lois. Mieux les élections sont TRANSPARENTES donc le peuple peut compter dessus pour punir un mauvais dirigeant. C’est pas notre cas ici. 

Et le comble de la malhonnêteté c’est de prêter serment sur la même constitution deux fois de suite et la trouver enfin incomplète ou lui trouver des insuffisances pour assouvir des désirs démoniaques de se maintenir au pouvoir. Quant à l’Ambassadeur de Russie, il se fout de notre peuple car même Son Vladimir Poutine n’a pas changé la constitution de son pays. Il a trouvé d’autres moyens de revenir. 

Dites alors à ce mégalomane satanique de s’occuper de sa santé mentale et physique précaire et nous laisser dans la quiétude. Malhonnête qu’il est ».

En tout cas, le moins que l’on puisse dire, est qu’il y’a une tension latente dans la cité sur cette question.

La Rédaction du groupe Sud Média Guinée

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info