Détournement supposé à la SOGEAC: un des conseillers du président Condé dans le collimateur de la justice française ?

Il s’agit du Directeur Général sortant de la SOGEAC, nommé récemment à la présidence de la république comme conseiller chargé de mission. Monsieur Keita Kabassan, serait soupçonné par la justice française de détournement de plusieurs milliards de francs guinéens pendant son passage à la tête de la Société de Gestion de l’Aéroport de Conakry, détenue à hauteur de 49% par l’Etat Français. Précisons que l’État guinéen est actionnaire majoritaire à hauteur de 51%.

Monsieur Keita Kabassan aurait, dans ce cas de détournement supposé, plusieurs complices non seulement au sein dudit service mais aussi, d’autres tapis dans l’ombre, à la présidence et au gouvernement. Comme pour dire, que c’est une affaire de gros bonnets !

Mais, cela pourrait-il constituer un passe-droit ?

Selon nos informations, la nomination de Monsieur Keita à Sekhoutouréyah n’est pas fortuite, estimant à tort qu’avec sa casquette diplomatique, il pourrait s’échapper à la justice française une fois qu’il foule le sol européen.

D’aucuns soutiennent même que sa récente nomination comme conseiller chargé de mission à la présidence de la République, serait une cynique manière de lui «livrer» à la justice française. Car, les responsabilités qui sont les siennes, impliquent de voyager de par le monde. Des déplacements susceptibles donc, en dehors du pays, de conduire à une éventuelle arrestation.

De sources concordantes, Monsieur Keita Kabassan est l’un des cadres véreux sous l’ombre du président Alpha Condé. Ils seraient tous protégés par ce dernier, comme pour dire qu’avec l’administration Condé, tout est permis.

Dossier à suivre…

La Rédaction du groupe Sud Média Guinée (TOD)

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info