Belgique: le retour à la maison des guinéens en situation irrégulière

Des migrants guinéens à l'Aéroport de Conakry (Archive)

Conakry et Bruxelles se concertent actuellement autour des modalités de rapatriement des ressortissants guinéens déboutés par les services de l’immigration Belge. ils sont considérés comme vivant en situation irrégulière sur le territoire. Les autorités guinéennes ne s’opposent pas mais souhaitent que la procédure se fasse dans les règles de l’art en respectant bien entendu les accords qui lient les deux pays en la matière.

Au total, plus de mille ressortissants guinéens seraient concernés par la mesure. Ils pourraient être reconduits à la frontière. Déjà, Conakry affirme avoir reçu des fonds pour faciliter la réinsertion de nos compatriotes une fois au bercail. Selon une source diplomatique guinéenne, ces fonds ont été octroyés par l’Union européenne dans le cadre de la lutte contre l’immigration clandestine. Malheureusement, l’enveloppe débloquée à cet effet serait destinée à autres choses.

La majorité des ressortissants guinéens ayant opté pour le retour volontaire se plaint de n’avoir rien bénéficié de ces fonds. Une des victimes qui a requit l’anonymat s’est confiée à notre rédaction:  » Quand on est arrivés à l’aéroport de Conakry, ils nous ont conduits dans un centre où on a passé la nuit. Le lendemain, ils nous ont dit de rentrer chez nous pour voir les parents et qu’ils vont nous contacter après pour la remise de l’argent. Moi, personnellement, personne ne m’a contacté. Et finalement, je suis rentré dans mon village. Je suis arrivé à Conakry avec un seul complet. Ils n’ont qu’à arrêter de mentir, si la communauté internationale a donné de l’argent, moi, j’ai pas vu cet argent « , nous a-t-il expliqué.

Nos tentatives de joindre les structures compétentes pour leurs versions des faits sont restées vaines.

Nous y reviendrons !

La Rédaction du groupe Sud Média Guinée

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info