Tripatouillage de la constitution guinéenne: l’ambassadeur russe suscite l’indignation

L'ambassadeur Alexandre Brigadze au palais Sekhoutouréyah à Conakry

Selon les organisateurs, au moins 200 activistes de la société civile guinéenne ont battu le pavé ce lundi 14 janvier 2019 devant l’ambassade de la Fédération de Russie située au quartier Matam (petit Moscou) à Conakry pour dénoncer les propos de l’ambassadeur. Ce, en dépit de l’impressionnant dispositif de sécurité érigé aux alentours de la représentation diplomatique.

Pour rappel, lors de la traditionnelle présentation de vœux de nouvel an au président Alpha Condé, le doyen des corps diplomatiques accrédités à Conakry, Alexandre Brégadzé avait déclaré que la constitution n’est pas une bible encore moins un coran, soutenant ainsi un éventuel mandat pour le locataire de Sékhoutouréyah.

Le coordinateur national de RAJ-GUI (Réseau Afrique Jeunesse de Guinée), Sékou Doré dira qu’il est inacceptable de prôner un 3ème mandat ou une modification de la constitution, en conséquence, il demande le départ du diplomate Russe: « Nous exigeons le rapatriement de l’ambassadeur Alexandre Brégadzé. En aucun cas, il ne peut prôner un troisième mandat ou encore une modification de notre constitution. Nous ne voulons plus que ce genre de propos soient tenus par un diplomate dans notre pays ».

Le si t-in des acteurs de la société civile guinéenne est un signal pour dire que  rien ne sera comme par le passé. Il est temps, grand temps que les guinéens se réveillent et revendiquent leurs droits vis-à-vis des gouvernants. Comme pour dire, trop c’est trop.

La Rédaction du groupe Sud Média Guinée

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info