Grève des enseignants: le protocole d’accord, y a-t-il un piège et pour quel intérêt ?

Le célèbre syndicaliste Aboubacar Soumah et le président Alpha Condé au palais Sekhoutouréyah (Archive)

D’après le contenu du protocole d’accord qui devrait être signé dans les prochaines heures par le gouvernement et le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée, le principal point de revendication des enseignants n’est pas pris en compte. Il s’agit du salaire de base fixé à 8 millions par personne et lequel, faut-il le rappeler, était négociable à l’ouverture programmée du couloir de discussion. Sauf que, la situation s’enlisant, le syndicat en réaction aux propos du premier ministre sur le plateau de la RTG, soutiendra que ledit montant n’était plus négociable. Ce que l’on ne pouvait mettre que sous le compte de l’émotion face au chef du gouvernement qui donnait déjà la preuve d’une certaine incapacité de négociation. Oubliant ou feignant d’oublier que l’initiative l’incombait.

En tout cas, le seul point qui, pour le moment est à l’ordre du jour, selon le ministre Tibou Kamara, c’est le dégel des salaires des enseignants grévistes. Est-ce suffisant pour satisfaire les protestataires ?

Le général Aboubacar Soumah doit y réfléchir avant de s’engager, ceci étant dans l’intérêt de l’école guinéenne. L’émissaire du chef de l’Etat Tibou Kamara, a déclaré ce mardi 08 janvier 2019 que le gouvernement reconnaît la légitimité de la grève des enseignants mais ne pourrait pas satisfaire toutes les revendications:  » le gouvernement va engager une opération d’assainissement du fichier des enseignants. A partir de là, nous allons pouvoir améliorer les conditions de vie et de travail des enseignants  » a t-il expliqué ce matin chez nos confrères de la Radio Espace FM.

Au regard du niveau de dégradation des rapports et l’impact de la grève sur le système éducatif, la sagesse et le sens des responsabilités commanderaient d’éviter de ruser avec l’avenir de l’école guinéenne donc celui des enfants.

Qui est-ce qui en a intérêt ?

Thierno Oumar Diawara, journaliste PDG groupe Sud Média Guinée

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info