Marche des enseignants : les saboteurs s’activent

Il n’est de secret pour personne que le combat que mène le SLECG est légitime à tel point qu’il contribuera à qualifier davantage la qualité de l’enseignement. Pour reprendre un dicton africain, un sac vide ne peut se tenir debout. Chemin faisant, les enseignants guinéens méritent de meilleures conditions de vie pour pouvoir mieux donner des cours à l’image de certains pays de la sous-région où les enseignants sont mis à l’abri du besoin pour l’intérêt du système éducatif.

En dépit de tout, certains cadres malhonnêtes, excusez du peu, sont entrain de saboter le combat légitime du général Soumah au profit de leurs intérêts égoïstes. A quelques heures de la marche projetée des enseignants grévistes prévue lundi 07 janvier courant, des personnes malintentionnées sont entrain d’empêcher cette marche du côté de la Guinée forestière, plus précisément dans la ville de Guéckédou. Là aussi, c’est des cadres ressortissants de la préfecture voulant se faire plaire au chef de l’Etat pour leur propre intérêt qui démotivent les enseignants en leur demandant  de poursuivre les cours. Selon nos informations, ces cadres auraient tenu une réunion ce samedi dans ce sens à Conakry.

La Rédaction du groupe Sud Média Guinée

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info