SLECG: crise de confiance ou de leadership ?

De gauche à droite, Oumar Tounkara et Aboubacar Soumah du SLECG

Visiblement, rien ne va plus entre le secrétaire général du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG), Aboubacar Soumah et son adjoint Oumar Tounkara. Les deux dirigeants ne conjugueraient pas le même verbe. L’assemblée générale ordinaire de ce samedi 22 décembre 2018 en est une parfaite illustration.

Selon nos informations, à la rencontre d’aujourd’hui, les deux camarades ne se sont même pas parlés tout le temps qu’ils ont passé au siège du SLECG à Donka. Le divorce semble être consommé. Si Monsieur Tounkara n’a pas pris encore de position mais il a quand même pris sa distance face aux décisions de Aboubacar Soumah. Ce dernier reste imperturbable malgré de multiples intimidations de la part du gouvernement Kassory avec entre autres le gel des salaires des enseignants grévistes. Aboubacar Soumah, exige les 8 millions de francs guinéens comme salaire de base de chaque enseignant.

La Rédaction du Groupe Sud Média Guinée

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info