Délestage du courant électrique, même la Radio Télévision Guinéenne n’échappe pas à la triste réalité

La maison de la Radio Diffusion Télévision Guinéenne (RTG-Koloma)

La coupure intempestive du courant électrique en dépit de la desserte plus ou moins assurée, reste toujours une réalité en Guinée.

À la RTG Koloma, vitrine et média de services publics, l’expérience y était vécue. Car, en plein préparatifs de  » Guinée Soir « , hier mardi 18 décembre 2018, la rédaction du Journal Parlé s’est vue brusquement plongée dans le noir à la surprise générale. Ce, sans justification, aucune et encore moins d’annonce préalable.

Dans l’obscurité, moyens de fortune. Les journalistes étaient donc inspirés, obligés d’utiliser leurs téléphones portables pour éclairer la salle, comme en témoigne ces images ci-dessous.  À souligner que la reprise se fera tardivement et une journaliste présente sur les lieux et qui a requis l’anonymat, stupéfaite, s’exclame en rappelant les faits « une vingtaine de minutes dans l’obscurité à la RTG. On s’est servi des lampes de nos téléphones pour préparer le journal. Oh mon Dieu « .

Vue de la salle rédaction du journal parlé – RTG
Des reporters et présentateurs – JP

L’électricité qui fait partie intégrante du développement est un besoin essentiel suscitant souvent de la protestation chez les citoyens. Les autorités en ont conscience et l’important investissement dans le secteur énergétique en témoigne. Un intérêt qui peine à se réaliser dans l’opinion et le manque de lisibilité sur les projets renforce la colère des Citoyens.

Ils sont fondés de s’interroger sur la réalité des centrales électriques comme Kaleta où des milliards de dollars sont investis.

La Rédaction du Groupe Sud Média Guinée

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info