« On ne peut plus rien imposer par la force, la violence n’est pas la solution », ce message du ministre Tibou Kamara qui dénonce le « mal » de la Guinée

Monsieur Tibou Kamara, ministre de l'industrie et des petites et moyennes entreprises

A la prise de fonctions hier lundi 17 décembre 2018 de Monsieur Diallo Mamadou Taran, membre de la société civile comme ministre de l’unité nationale et de la citoyenneté, le ministre Tibou Kamara, qui assurait jusque là l’intérimaire, a déploré tacitement le niveau d’effritement du tissu social en Guinée.

Le ministre intérimaire sortant, sous l’œil bienveillant du nouveau ministre de l’unité nationale et de la citoyenneté, invite les acteurs politiques et sociaux à la fermeté : « nous devons être fermes dans les principes, dans le respect de la loi, dans la promotion des valeurs de la république, exigeants avec nous-mêmes », avant d’ajouter : « n’oublions jamais que seuls le dialogue, la concertation, permettent de surmonter les défis de notre époque. On ne peut plus rien imposer par la force, la violence n’est pas la solution et ne saurait être un recours », a déclaré le conseiller personnel du chef de l’Etat

Ce message du ministre de l’industrie et des PME Tibou Kamara intervient à un moment de crispation dont on peine encore à s’en sortir. Une situation qui appelle à une prise de conscience collective pour relever ces défis qui nous interpellent sans cesse.

La Rédaction du Groupe Sud Média Guinée

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info