Politique Sidya/Makanera: le chassé croisé

Monsieur Sidya Touré, président de l'UFR

Le Chef de l’état croyait griller la politesse en faisant rappliquer « son » Alhousseiny Makanéra dare dare au moment voulu. C’était sans compter sur la bombe qui se préparait autour de lui: la démission de Sidya Touré. D’ailleurs, l’aventure n’a que trop duré entre LE Président Alpha et son Haut Représentant. Qui eut crû que ces deux Politiciens, aux visions et idéologies diamétralement opposées auraient fait bon ménage ! Le premier a été allaité au biberon du communisme (homme de gauche dans le contexte de la politique guinéenne calquée sur le modèle présidentiel français), et le second est un Social Libéral. Leur association doit être faite de collaboration. Pas plus.

 

Monsieur Alhouseiny Makanéra Kaké

Même si, au moment de ses choix, certains militants sont restés dubitatifs, Sidya Touré demeure un poids lourd dans l’arène politique nationale. Son départ de la mouvance est forcément applaudie du côté de l’opposition.

Pour l’instant, il ne dit rien ni ne donne d’indication sur la direction que prendra le vent de son parti, mais tout porte à croire que l’UFR pourrait revenir à « la maison » (opposition). Un retour au bercail à un moment où Alhousseiny Makanéra prend la direction inverse. Les équation sont simples à poser mais difficiles à résoudre: Politiquement Makanéra est-il égal à Sydia Touré ? Entre l’opposition et la mouvance qui a le plus à gagner dans ce chassé croisé ?

Pour la Rédaction du Groupe Sud Média Guinée (Mohamed Ali)

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info