Administration Condé: Sidya Touré aussi jette l’éponge !

Monsieur Sidya Touré, leader de l'UFR et le président Alpha Condé

Apparemment, les choses tournent mal, très mal au sens fort même du terme pour le professeur Alpha Condé. Le président de la République est de plus en plus isolé sur le plan national. Après le départ de son ancien ministre des droits de l’homme et de la citoyenneté, le célébrissime Khalifa Gassama Diaby, c’est autour ce mardi 11 décembre 2018 de son haut représentant d’emboiter le pas.

Sidya Touré, comme c’est de lui qu’il s’agit, aurait cédé sous la pression de son parti. La démission du patron de l’UFR a été vivement sollicité par ses militants à la base, a appris votre quotidien d’informations en ligne, www.guineerealite.com.

Dans sa lettre de démission, Sidya Touré a écrit ceci:  » près de trois ans après ma nomination au poste de Haut Représentant, force est de constater que je ne suis pas parvenu à infléchir vos orientations, qu’il s’agisse de la gestion économique permettant de créer les conditions d’une prospérité au bénéfice de tous nos concitoyens ou de la mise en place d’un dialogue politique à même de créer un climat de paix dans notre pays, condition sine qua non de tout développement « .

Par ailleurs, le bureau politique national de l’Union des Forces Républicaines voudrait, à travers cette démission, soigner l’image du parti en vue de récupérer l’électorat qu’il avait perdu à cause de son alliance avec le RPG Arc-en-ciel, parti au pouvoir. Selon les indiscrétions, le départ de Sidya Touré est une occasion pour le parti (UFR) de se lancer dans les préparatifs des élections législative en 2019 et présidentielle en 2020.

Cependant, beaucoup d’observateurs misent sur le leader de l’UFR pour assurer une alternance en 2020. Son charisme; sa maitrise du dossier économique et tant d’autres domaines de gouvernance font de lui la solution pour sortir la Guinée de l’ornière.

Le passage de Monsieur Sidya Touré à la primature sous le défunt régime du général Lansana Conté suffit largement pour lui confier les destinées de la Nation Guinéenne, au moins pour cinq ans. Juste le temps pour lui de redresser l’économie nationale, au rouge, conséquence d’une gouvernance catastrophique des amateurs de la République qui, malgré ce résultat, cherchent  à amadouer le peuple pour s’accrocher au pouvoir.

Nous y reviendrons !                                       

La Rédaction du Groupe Sud Média Guinée

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info