Guinée/Kindia: encore le droit des citoyens bafoué

Comme à l’accoutumé, les droits des citoyens ont été toujours bafoués par l’État guinéen. Le dernier cas en date, le sit-in des enseignants de la ville de kindia ce lundi 05 novembre 2018 a été brutalement dispersé par les forces de l’ordre. Regroupés devant la Direction Préfectorale de l’Éducation de Kindia, ces enseignants grévistes voulaient dénoncer le gel de leurs salaires par le gouvernement suite à la grève générale illimitée déclenchée par le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG).

Nonobstant cette interdiction de manifester, les protestataires restent campés sur leur position:  » Pas de cours sans le dégel de nos salaires et les 8 millions «  a laissé entendre un des grévistes.

Pendant ce temps, selon un communiqué signé par le secrétaire permanent du RPG Arc-en-ciel, les militants et sympathisants du parti au pouvoir, projettent une marche de soutien aux actions du président professeur Alpha Condé le mercredi 07 novembre, du palais du peuple (point de rassemblement) pour le rond point de la Banque Centrale à Kaloum.

Pour la Rédaction du Groupe Sud Média Guinée, IS Traoré correspondant régional

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info