Guinée/Tueries: le président Alpha Condé visé par une plainte

Suite au nombreux cas de violation des droits de l’homme suivi des massacres des citoyens guinéens qui expriment légalement leurs droits, l’opposition parlementaire ; extra-parlementaire et les parents des victimes se sont constitués partie civile pour saisir la cour de justice de la CEDEAO. Ce jeudi 1er novembre 2018, un recours a été déposé à la représentation de l’institution sous régionale basée à Dixinn à Conakry contre l’Etat guinéen, nous a confirmé une source proche du Bureau.

Depuis l’arrivée du président Condé au pouvoir, en 2010, au moins 98 citoyens guinéens ont été tués par balles lors des manifestations politiques, tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays. Avec ce recours, les plaignants espèrent obtenir une sanction sévère contre les auteurs de ces « crimes odieux », car, la justice guinéenne a déjà montré ses limites.

La Rédaction du Groupe Sud Média Guinée

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info