Grève des enseignants: Aboubacar Soumah signe et persiste,  » les huit millions sont non négociables « 

Lors d’une réunion, apparemment décisive ce samedi 27 octobre 2018 au siège du SLECG, le syndicaliste Aboubacar Soumah a réitéré son engagement à poursuivre le combat jusqu’au bout:  » Nous avons dit que les huit millions sont négociables, mais à cette phase-là, les huit millions sont non négociables  » a-t-il déclaré au micro de nos confrères de mediaguinee.

La fermeté du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée fait suite à la dernière sortie médiatique du PM Kassory Fofana qui avait dit sur les antennes d’une radio locale  » qu’il n’y aura pas d’augmentation en 2018 ni en 2019 « .

Une autre décision qui a également provoqué la colère du camarade Soumah, c’est aussi le gel de salaires des enseignants par le gouvernement. Dans le même élan de saboter ou d’affaiblir le SLECG, le ministère en charge de l’éducation nationale a procédé « illégalement » au remplacement des enseignants grévistes alors que ces derniers revendiquent leurs droits.

A l’allure des choses, les citoyens s’interrogent sur la date exacte de la reprise des cours dans les établissements en Guinée qui, reste conditionnée à la satisfaction des revendications des enseignants. Ces enseignants, demandent simplement l’amélioration de leurs conditions de vie, pas plus.

La Rédaction du Groupe Sud Média Guinée (LS)

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info