Politique: la Mouvance décide de rompre le dialogue avec l’Opposition

Alors que le Premier Ministre s’est clairement engagé sur ce chemin de relancer rapidement le dialogue inter guinéen à travers le comité de suivi des accords politiques, le Chef de la majorité présidentielle à l’assemblée nationale a clairement estimé que le dialogue de trop parlementer est révolu. Amadou Damaro Camara n’a apparemment pas sa langue dans sa poche et semble de ne pas accorder d’importance à la proposition de Ibrahima Kassory Fofana.

Ce jeudi matin, sur une radio de Conakry, l’honorable Damaro a fait savoir sa position sur ces rencontres auxquelles il assiste pourtant:  » je crois que nous avons dépassé le stade des rencontres autour d’une table pour en ressortir toujours avec des compromis. Je crois qu’il faut désormais appliqué la loi dans toute sa rigueur. Ceux qui la transgressent doivent en subir les conséquences « .

Sa position est désormais très claire. Reste à savoir s’il viendra aux sessions dès que l’idée des rencontres du comité est validée. Car, le député Damaro représentait toujours le parti au Pouvoir à ces discussions. Plus loin, il estime que ces dialogues du comité de suivi n’apportent aucune solution durable: « si nous devons nous entendre sur quelque chose et ne pas l’appliquer, mieux vaut ne pas se rencontrer. Le comité de suivi ne résout pas les problèmes. C’est la loi qu’il faut appliquer « .

Autant dire que même dans le camp présidentiel, certains n’accompagnent pas les initiatives de la mouvance.

Pour la Rédaction du Groupe Sud Média Guinée (Mohamed Ali)

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info