Conakry: du gaz lacrymogènes contre les élèves dans la rue ce lundi

Malgré le communiqué musclé de dimanche signé du Premier Ministre mettant les Syndicalistes en garde, les cours n’ont pas véritablement repris dans plusieurs établissements scolaires. Ce lundi matin, la circulation était complètement paralysée entre 7h et 9h.

Plusieurs élèves et certains parents ont investi la circulation routière pour exprimer leur ras le bol de la non reprise effective des cours dans les établissements. Selon un chauffeur qui s’est confié sur la question : » C’est vrai que cela nous cause des désagréments, mais nous comprenons les enfants. Ils sortent de 3 mois de vacances et se rendent comptes que l’État et les Enseignants blaguent avec leurs études.

Même nous les parents on aurait dû être avec eux dans la rue. Cette situation commence vraiment à agacer et tout semble indiquer que les deux parties sont loin de trouver une solution « . En effet, tout accord n’est pas encore à l’ordre du jour. Les deux rencontres qu’il y a eu depuis l’ouverture annoncée des classes n’ont rien donné. Et, cerise sur le gâteau, le gouvernement a déployé des gendarmes et policiers pour user de gaz lacrymogènes et disperser les élèves.

Pour la Rédaction du Groupe Sud Média Guinée (Mohamed Ali)

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info