Il faut éviter de faire prospérer l’entreprise du mal de Monsieur Alpha Condé à partir de Kindia (Opinion)

Le pire à faire dans ce qu’on appelle désormais « l’affaire de la mairie de Kindia » c’est de tomber dans la stratégie machiavélique de Mr Alpha Condé. Il faut se rappeler de l’affaire dite de « l’eau empoisonnée » en 2010. Cette affaire qui avait opposé des communautés aura facilité l’accession de Monsieur Alpha Condé au pouvoir. Malheureusement, il (Alpha Condé) continue d’utiliser la même stratégie aujourd’hui.

Dans les événements de Kindia, aucune communauté ne doit se sentir plus concernée que d’autres. Les plus concernés doivent être les populations de Kania qui ont voté massivement et démocratiquement pour un maire avant de voir imposer un autre choix que celui des urnes. La population de Kindia dans sa diversité avait fait son job en transcendant les clivages ethniques pour donner la majorité à un Parti politique de l’opposition. Le pouvoir de Mr Alpha Condé a décidé que les Kindiakas n’étaient pas dignes, n’avaient pas la liberté et la souveraineté dans une élection locale, de choisir librement leurs responsables locaux.

Ce pauvre, minable et misérable Cheikh Afan n’est pas représentatif de la population ou de la jeunesse soussou de Kindia pour être pris au sérieux. Au moment où ce jeune attise la haine et incite à la violence contre une ethnie, ma pensée va à l’endroit de ces Kindianais soussou, malinké, diakhanké, bagas, Landouma, Kissi, Tomas, Kpelés qui ont massivement voté pour le candidat de l’UFDG, Mr Abdoulaye Bah. J’estime que Mr Bah a cultivé sa légitimité à Kindia n’ont pas entant que peul d’origine ou militant de l’UFDG, mais, entant que citoyen, compétent, patriote au service de sa localité (Kindia).

Ceux qui ont voté pour lui à travers la liste de son Parti, ont avant tout reconnu son mérite avant de s’interroger sur son origine. C’est cela la démocratie et c’est cela que les Kindiakas on fait. C’est donc, ces votants là qu’il faut d’abord féliciter, magnifier et encourager avant de s’intéresser à ce petit groupe de loubards, manipulés, soutenus et aidés par des bandits à col blanc insoupçonnés, tapis dans l’ombre. Ces bandits, dis-je, ont mis en place un véritable marché où la haine, la division, l’instrumentalisation sont devenus leur fond de commerce. Ils officient comme notables pendant la journée et bandits de grand chemin une fois la nuit tombée.

Aucune région naturelle de la Guinée ne réussira à relever le défi toute seule. Les guinéens ne gagneront ou ne perdront qu’ensemble. Ce que nous n’avons pas réussi à faire ensemble depuis 1958, c’est pas chacun de son côté que nous allons construire la Guinée de notre rêve. Il est donc temps que les uns et les autres reviennent à la raison, fassent le recule nécessaire pour comprendre que l’entreprise de Mr Alpha Condé ne mérite d’être soutenue ou encouragée. Le faire, c’est condamner notre pays à la violence et à l’autodestruction à cause d’un homme qui est au crépuscule de sa vie.

Sow Boubacar, Fribourg (CH)

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info