Urgent: Une autre journée meurtrière ce mardi à Conakry

Cette fois ci encore, comme cela a été d’ailleurs toujours le cas, les forces de l’ordre ont ouvert le feu sur une foule tuant une personne et blessant plusieurs autres. Des éléments de la Brigade Anti Criminalité (BAC N°4) sont mis en cause.

L’effroyable scène s’est déroulée au quartier Koloma, en haute banlieue de Conakry. Ibrahima Bah, c’est le nom de l’élève en classe de 9 ème année qui a été tué par balle ce mardi 16 octobre 2018 en marge de la journée ville morte appelée par l’opposition républicaine. Ce n’est pas tout, on parle aussi de la mort par balle d’une autre personne du côté du quartier Donka dans la commune de Dixinn.

Notons que cette journée coïncide également à la grève générale illimitée des enseignants. Le SLECG par la voix de son secrétaire général, Aboubacar Soumah exige du gouvernement la fixation du salaire de base par enseignant à 8 millions de francs guinéens. Une réclamation qualifiée de « fantaisiste » par le président Alpha Condé.  » Il n’y aura ni d’augmentation en 2018, ni en 2019 » tranche le PM, Ibrahima kassory Fofana. Le bras de fer est ainsi engagé entre les deux parties mais pour quelle durée ?

Pour la Rédaction du Groupe Sud Média Guinée (LS)

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info