Affaire 3ème mandat: L’opposition et la société civile guinéenne se concertent

Au terme d’une plénière tenue mercredi 10 octobre courant au QG de l’UFDG, les leaders politiques membres de l’opposition républicaine et certains activistes de la société civile ont passé au peigne fin tous les sujets brulants de l’heure, notamment la crise à la Cour Constitutionnelle. Les participants s’engagent à unir leurs forces pour mener le combat.

Apparemment, depuis la destitution de l’ancien président de la Cour Constitutionnelle, Monsieur Kelefa Sall par ses pairs, des Responsables politiques ou encore des leaders d’opinion prennent très au sérieux cette affaire de troisième mandat. Abdourahamane Sano de la PCUD, Sekou Koundouno de la cellule Balai citoyen, des leaders politiques voire même des leaders syndicalistes dénoncent la volonté du président Condé de tripatouiller la constitution pour pouvoir s’éterniser au pouvoir.

Des consultations sont en cours pour la mise en place d’une plate-forme pour barrer la route aux promoteurs du troisième mandat. « Nous avons reçu l’accord de principe de plusieurs cadres des structures de la société civile, des syndicats et des partis politiques pour la naissance de cette plate-forme » a annoncé le chef de file de l’opposition républicaine, Cellou Dalein Diallo.

Notons que des figures proues de la scène politique guinéenne se disent favorables à la création de cette plate-forme, notamment, le leader de l’UFR, Sidya Touré, sans oublier le patron du PEDN, Lansana Kouyaté qui, rappelons le, avait donné le ton à travers le lancement à Paris, d’une coalition dénommée  » Plate-forme Pour le Réel Changement (PPRC) ».

La Rédaction du Groupe Sud Média Guinée (SRK)

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info