Marche de la société civile: Le Balai Citoyen aurait-il reculé ?

Alors qu’elle avait annoncé pour ce lundi 1er Octobre un mouvement de protestation contre la fronde à la Cour Constitutionnelle, la cellule Balai Citoyen est monté au créneau dimanche pour annoncer l’annulation de la marche. Une décision finale qui a étonné et surpris plus d’un dans la cité. Et beaucoup de questions se posent.

L’ONG aurait-elle été intimidée par les communiqués des Ministres de l’Administration du territoire et de la Sécurité, interdisant tout mouvement autour de la capitale pendant la semaine de la souveraineté ?

Sekou Koundouno aurait-il été convaincu par un membre du Pouvoir de ne pas ouvrir cette brèche dont l’Opposition aurait pu se servir ?

En tout cas, toujours que lors de l’assemblée générale de l’UFDG, Dr Fodé Oussou Fofana, un des fidèles de Cellou Dalein Diallo, avait laissé entendre que l’Opposition ne comptait pas fêter le 02 Octobre aux côtés du gouvernement, dans un stade qui a servi de théâtre à un viol collectif et un massacre à grande échelle. Il parlait même de manifestation possible.

Pourtant, selon Sekou Koundouno du Balai Citoyen Guinée, le rejet de cette manifestation contre la destitution de Kèlèfa Sall de la présidence de la Cour Constitutionnelle, tient du fait que des Sages seraient intervenus pour demander de décaler la manifestation et du fait que l’Etat allait réprimer dans le sang toute manifestation. Ces raisons sont-elles suffisantes ?

Affaire à suivre

La Rédaction du Groupe Sud Média Guinée

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info