Affaire 3ème mandat: Les choses commencent à se préciser

Si jusque là, le président Alpha Condé n’a pas officiellement avoué son intention de briguer un autre mandat, la destitution du désormais ex président de la Cour Constitutionnelle, Monsieur Kelefa Sall par ses pairs et l’élection le vendredi 28 septembre à la surprise générale du sieur Mohamed Lamine Bangoura à la tête de l’institution prouvent à suffisance que l’homme de Pinè n’est pas prêt à quitter le palais Sekhoutouréyah. En tout cas, pas pour le moment.

Toutes les manœuvres qui ont aboutit à ce « Coup d’Etat Constitutionnel » sont claires et donnent raison à tous les commentaires et réactions relatifs à l’intention du maitre de Conakry de s’éterniser au pouvoir au-delà des deux mandats que lui autorise notre Constitution. Tout est fin prêt. Selon des indiscrétions, le nouveau locataire de la Cour serait un proche du président Condé. Il roulerait pour le Rpg-Arc-en-ciel et son président.

Mohamed Lamine Bangoura, comme c’est de lui qu’il s’agit, pourrait sans nul doute faire traduire la volonté du président Condé en acte concret à travers la modification de la Constitution ou encore initier des manœuvres devant faire retarder l’élection présidentielle de 2020. Accorder donc une rallonge de mandat à notre professeur président dont la gestion a aggravé davantage le niveau de pauvreté en Guinée par le biais de la mal gouvernance.

Au regard de tous les résultats produits par l’Administration Condé depuis 2010, le peuple de Guinée acceptera t-il d’être dirigé une nouvelle fois par une 3è gouvernance Condé ?

Pour la Rédaction du Groupe Sud Média Guinée (Thierno Oumar Diawara)

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info