Urgent: Voici le coup de gueule d’un citoyen guinéen sur la gestion du président Alpha Condé !

En séjour de travail en Guinée, Monsieur Ismaël Bah est loin d’apprécier la gouvernance du président Alpha Condé. Ce diplômé de droit et de l’institut des Hautes Études de la Sécurité Intérieure (France) l’a fait savoir sur son compte Facebook.  Monsieur Bah appelle la jeunesse guinéenne à une prise de conscience pour une alternance démocratique en 2020.

Lisez plutôt le constat amère du Prédisent de L’ONG Guinéecodeveloppement depuis Conakry !

« Guinée 2018, j’ai retrouvé ce PAYS dans un état de grande pauvreté, SURTOUT LES FEMMES QUI PAYENT LE PRIX LE PLUS FORT. Une jeunesse abandonnée et assignée à résidence. Des institutions tribalisées (moi président Malinké, le Premier Ministre sera toujours Soussou, le président de l’assemblée Nationale dédiée à la Guinée Forestière).

La méfiance du Peulh. Depuis les élections municipales, le Gouvernement peine à installer les Ediles des Communes. Le mandat des parlementaires se termine dans un mois. La Cour Constitutionnelle en crise. La Société Civile atomisée avec des divisions claniques quelquefois orchestrées manipulées par le politique à coup de Pognon. Le RPG-Arc-en-ciel divisé entre les Rpgistes historique frustrés contre la nomination de Kassory à la Primature et les autres qui semblent profiter du système.

L’opposition bombardée par le doute en recherche d’une stratégie de conquête en position extrême fébrile. Le Pays traverse une crise sociale, institutionnelle sans précédent. Une corruption manifestement à ciel ouvert. Sans parler de la sécurité y compris juridique. Le futur président doit avoir une stratégie de développement claire. Une vision claire, une volonté claire, une équipe et une intelligence extraordinaire pour d’abord Unir et Rassembler tous les Guinéens.

Il faut mettre une expertise nationale un capital humain, le choix des cadres en dehors de la considération ethnique clanique, des agencements bref. Lutter énergiquement contre la corruption qui est le frein du développement. Prendre des grandes décisions par ordonnance dès les six premiers mois. Dans l’art de la décision tout est affaire de circonstance et de contexte.

Pour terminer il y a de l’espoir car, la jeunesse est là debout déterminée il me semble que certains politicards malhonnêtes et incompétents qui ne travaillent que pour eux et leurs familles et n’ont créé des partis politiques que pour se protéger de la justice et s’enrichir ne feront plus ce qu’ils veulent dans ce pays.

2020 sera une affaire de la jeunesse notamment celle de la société Civile crédible. Le monde entier se moque de nous. Il faut en sortir. Heureusement grâce à la gouvernance numérique et les réseaux sociaux, toutes ethnies confondues, j’allais dire notre richesse, les guinéens de l’étranger, ceux de l’intérieur, nous disposons des outils pour nous permettre de travailler ensemble dans l’intérêt de notre Pays.

Que Dieu nous bénisse, que Dieu bénisse ma Guinée, que Dieu nous débarrasse d’ici 2020 tous ceux qui travaillent que pour leur « gueule »! »

Décryptage: La Rédaction du Groupe Sud Média Guinée

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info