Crise sociale: Le bras de fer se poursuit entre le Gouvernement et le SLECG

Depuis plusieurs années la Guinée semble marcher au rythme de crises sociales à répétition. Et de toutes celles survenues ces derniers temps, la grève des Enseignants semble le mouvement qui a le plus fait trembler l’Exécutif.

En effet après avoir obtenu au forceps le paiement intégral des 40%, avec effet rétroactif, le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée a demandé au gouvernement d’ouvrir un couloir de négociations autour des 8 millions GNF proposés comme salaire de base des Enseignants.

Sauf qu’avec Kassory Fofana, devenu Premier Ministre en lieu et place de Mamadi Youla, il n’est plus question de permettre des ponctions financières aussi importantes. D’ailleurs le Chef du Gouvernement l’a rappelé récemment, à l’occasion de ses traditionnels 100 jours : »il n’est pas question ». La rentrée des classes prévue le 03 Octobre s’annonce incertaine. Le SLECG qui n’entend pas céder, projette une grève générale illimitée à compter de cette date. La reprise des négociations initialement programmée le jeudi 27 septembre pourrait ne pas se tenir.

Affaire à suivre !

La Rédaction du Groupe Sud Média Guinée

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info