Cour Constitutionnelle: Ça s’annonce chaud pour le mercredi

Conakry pourrait vivre un nouveau rapport de force mercredi à venir entre forces de l’ordre et plusieurs citoyens qui ont prévu de manifester contre une motion de destitution du Président de l’institution, Maitre Kelefa Sall.

Déjà, plusieurs organisations de la société civile ont écrit aux autorités compétentes de la commune de Kaloum, et prévoient d’organiser un sit-in devant le siège de la cour constitutionnelle. Elles estiment que ce n’est pas simplement une question de droit, mais une instrumentalisation de l’institution en vue de permettre au Président Alpha Condé de briguer un 3è mandat. Mais la société civile pourrait bénéficier d’un renfort de taille.

En effet, les politiques ont décidé, eux aussi, d’être à leurs côtés. Dr Faya Millimono avait notamment demandé aux militants du BL/ Bloc Libéral de participer à toute manifestation qui serait organisée à cet effet. Ce n’est pas tout, samedi, au cours de l’assemblée générale hebdomadaire de l’UFDG, Le Chef de file de l’Opposition avait aussi dénoncé cette démarche des Conseillers de la Cour: « ils ont été instrumentalisés. S’ils avaient lu les textes, ils allaient savoir que toutes les conditions de destitution du président de la cour constitutionnelle n’étaient pas réunies« . Plus loin, Cellou Dalein Diallo accuse le pouvoir d’être à la base de cette démarche et demande à ses militants de se tenir prêts: « Il faut que vous soyez prêts à organiser des manifestations si nécessaire pour dénoncer cette attitude, cette manipulation de la Cour Constitutionnelle par M. Alpha Condé pour dire que le peuple de Guinée n’accepte pas cela.

Il faut que l’UFDG et les forces vives de la nation se mobilisent pour dire non à ce coup de force… D’ailleurs, vous êtes invités à participer au sit-in qu’organisent les forces sociales le mercredi, parce qu’il s’agit de défendre notre constitution et de travailler pour l’alternance démocratique. »

Pour l’instant, aucune autorité, ni la mairie de Kaloum, ni le gouvernorat de Conakry, ni le Ministère de l’Administration du territoire, n’a pipé le moindre mot par rapport à cette future manifestation.

Mohamed Ali pour la Rédaction du groupe Sud Média Guinée

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info