Dossier 21 millions de dollars à la BCRG: Pourquoi Sidya Touré avait-il supprimé son tweet

Quelques heures après que l’affaire de détournement de plus de 21 millions de dollars à la Banque Centrale ait été rendue public, le Président du parti Union des Forces Républicaines s’était empressé de faire un tweet, s’interrogeant sur la disparition de ces fonds et qualifiant toute cette affaire de ce canular. Il avait écrit: « 21 millions de dollars de la Banque Centrale disparus ? J’espère que c’est une blague, sinon c’est juste inqualifiable« .

Quelques heures plus tard, le Haut Représentant du Chef de l’Etat a supprimé son tweet. On en sait un peu plus sur la raison. Selon les explications du principal intéressé: « Dès que j’ai entendu cette affaire, j’ai directement twetté là dessus. Mais je n’avais pas toutes les explications. C’est après que j’ai lu le communiqué de la Banque Centrale à ce propos. Et là, des questions que j’avais en suspens étaient répondues« .

Sans vouloir mettre ces propos en doute, le communiqué nie simplement la disparition de ces fonds. Rien de plus. Et l’on sent qu’il y a des non dit. Des documents écrits attestent effectivement que c’est la société MSS qui convoyait les fonds en devises de la Banque Centrale vers deux comptes correspondants à Dubaï.

Il est mentionné dans ces documents que le premier contrat de MSS dans cette opération est signé par l’ancien Vice-président de l’institution, Abdoulaye Yero Baldé, actuel Ministre de l’Enseignement supérieur. Ensuite, pendant une période, ledit contrat a été suspendu, sans préciser la raison, pour être repris avec la signature cette fois-ci du Gouverneur Louncény Nabé.

Aujourd’hui beaucoup de questions sont encore sans réponses: Pourquoi cette suspension ? Pourquoi les devises devaient transiter par l’Afrique du Sud pendant plus de 48 heures avant de retrouver leur destination à Dubaï ? Qui procédait à ces ponctions régulières ? Où sont les 21 millions de dollars qui ne répondent toujours pas à l’appel ?

La suppression du tweet de l’ancien Premier Ministre Sydia Touré n’a qu’une explication: La politisation d’une affaire qui pourrait éventuellement (voire possiblement) incriminer son protégé Baidy Aribot. C’est d’ailleurs ce dernier qui a publié le fameux communiqué du démenti.

Nous y reviendrons

La Rédaction du groupe Sud Média Guinée

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info