« Pas une accusation mais une diffamation » réaction de Bah Oury suite à cette autre sortie médiatique du général Konaté

L’ancien président de la transition guinéenne balance tout actuellement aux médias. Après une première sortie récemment sur une télé privée locale, Sekouba Konaté fait encore de nouveaux mécontents. Et il n’y va pas du dos de la cuillère, car même Bah Oury, ancien vice-président du parti de l’opposition UFDG se retrouve sur le banc des accusés.

Le Général Konaté a affirmé que « Bah Oury, (alors en exil en France) a reçu une somme d’un million d’euros de la part du Président Alpha Condé pour « déstabiliser l’UFDG ». Si cette accusation est prise très au sérieux et qualifiée de grave, certains paramètres sont à prendre très au sérieux.

En effet, contre toute attente, le Chef de l’État a eu un tête à tête avec le N°2 de l’UFDG (à l’époque). Rien n’a filtré de cette rencontre, à part les formules habituelles: Rencontre pour renouer le dialogue… Mais quelques semaines plus tard, un décret est promulgué, amnistiant certaines personnes condamnées dans un procès très médiatisé, dont Bah Oury.

La réaction du berger à la bergère de Bah Oury, aujourd’hui à la tête du mouvement UFDG Renouveau ne s’est pas fait attendre. Si d’aucuns parlent d’accusation, Bah Oury, lui, estime être victime d’une « diffamation » de la part de El Tigre. Il a même plaisanté sur le sujet:  » j’aimerais bien avoir ce million d’euros pour financer le programme politique de mon parti ».

Affaire à suivre

Mohamed Ali pour le Groupe Sud Média Guinée

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info