Assemblée Nationale: Silence, on s’enrichit !

Dans certains pays, des institutions comme l’assemblée ont souvent la présence d’esprit de faire des auto-saisines pour mettre certaines questions d’intérêt général au clair. C’est presque partout ainsi sauf en Guinée.

Depuis le déclenchement du bras de fer entre le gouvernement et les forces sociales, certaines institutions de la République font comme si elles s’en fichaient éperdument du sort des citoyens qu’elles représentent pourtant à l’hémicycle. Plus de trois semaines de manifestations, villes mortes, enlisement de la crise du carburant, et toujours silence radio des élus du Peuple.

On est tentés de croire que les intérêts de nos députés sont ailleurs. Et si cette question ne les intéresse pas. Seuls ceux qui militent dans des partis condamnent, et là aussi, sous leur manteau de politiciens. Alors pourquoi ce silence coupable ? Que fait la bande de Kory Kondiano ?

Ce n’est un secret pour personne que l’assemblée vit bien. Et que sa bonne santé financière tutoie aujourd’hui, en attendant la loi des finances rectificative, le plafonds de 99 milliards GNF.

Un contexte dans lequel chaque député jouit d’un véhicule de commandement (un deuxième en négociations) et d’un salaire mensuel de 15 millions GNF. On comprend aisément la raison du silence des honorables députés: ils mangent. Tant pis pour le pauvre citoyen.

Mohamed Ali pour la rédaction du groupe Sud Média Guinée

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info