Politique: Après le PADES, L’UFDG aussi menace de reprendre la rue !

Nombreux sont ceux qui critiquent l’attentisme et le laxisme des politiques alors que la situation est grave. Selon nos informations, deux formations politiques pourraient être en embuscade pour prendre le relai en cas d’essoufflement du mouvement social.

Après le PADES de Dr Ousmane Kaba, c’est l’UFDG qui vient de faire une déclaration, pour le moins, troublantes. Et la déclaration vient de Fodé Oussou Fofana qui a présidé l’assemblée générale du parti samedi 21 juillet: « Lorsque nous serons dans la rue, nous ne participerons plus jamais à un quelconque dialogue. S’ils doivent régler, ils prendront un décret pour régler« .

Une déclaration pourtant habituelle, même si l’heure est grave pour tenir de tels propos. Mais le Vice Président du parti ne s’arrête pas là: « On n’a pas besoin de démontrer que l’UFDG est un grand parti ou qu’il est capable de faire des manifestations. Si l’UFDG n’était pas là, de 2010 à maintenant, nous serions déjà dans la dictature« .

Récemment le parti a fait une grande concession en renonçant à une grande marche qu’elle avait programmée pour protester contre la décision du gouvernement d’installer 330 maires, en attendant de traiter les contentieux électoraux des 12 autres communes, dont 4 à Conakry.

Une décision de suspension de la marche suite à un courrier du Premier Ministre Ibrahima Kassory Fofana.

Mohamed Ali pour le groupe Sud Média Guinée

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info