Coopération: La France et la Guinée célèbrent le 14 Juillet à Conakry !

A la résidence de l’ambassadeur de France en Guinée, ressortissants
français, membres du gouvernement et autres invités guinéens dont des
Leaders politiques (Sidya Touré Cellou Dalein Diallo) ont assisté à la
commémoration de la fête nationale française. Un grand moment
d’histoire pour parler du 14 juillet, marquant la prise de la bastille
et la célébration de la fête d’indépendance de la République
Française.

Célébrée cette année sous le thème « Fraternité d’armes et de la
Solidarité », la fête a enregistré la présence du Premier Ministre
guinéen, chef du gouvernement. L’Ambassadeur français, dans son
discours pour la circonstance Jean a insisté sur l’esprit d’unité et
de concorde. Pour lui, le 14 Juillet célèbre la France et les valeurs
qui la transcendent, notamment à travers l’équipe de France, le temps
d’une coupe du monde et l’union des Français.

S’agissant du contexte international, il rappelle que les français
sont des acteurs de la modernisation devant faire face aux défis
globaux à régler, notamment le dérèglement climatique,
l’environnement, l’accès à l’eau. Pour cela, il rappelle que
« l’approche multilatérale doit être favorisée ».

En Guinée, la France renforce sa présence et ses actions. 4 axes
essentiels sont financés par l’AFD, qui est un acteur du
développement. Le Partenariat entre les deux pays se renforce et se
diversifie à travers des projets significatifs, concernant, entre
autres, le lycée Albert camus ou encore le premier laboratoire
Pasteur. Il y a aussi le lancement du club des investisseurs français
en Guinée.

Parmi les actions collectives à privilégier, la coopération
franco-guinéenne dans sa nouvelle phase prévoit un projet d’usine pour
l’agro-alimentaire. Le partenariat sera étendu à la Sécurité, à la
protection civile et l’Education. La plateforme de Campus France par
exemple enregistre 20 000 étudiants qui viennent juste s’informer,
5000 qui s’inscrivent et 500 qui choisissent des formations
supérieures en France. Dans le cadre de la réciprocité, 3000 français
sont répertoriés au consulat de l’ambassade de France.

La Guinée est à la croisée des chemins. Forte de ses potentialités, de
sa jeunesse dynamique, du soutien des partenaires, la Guinée peut se
construire et aller de l’avant. Il faudra transformer le pays pour
réduire la pauvreté, approfondir les réformes engagées, améliorer
l’environnement des affaires, lutter contre la corruption.

Le sentiment national et l’esprit civique doivent demeurer important.
Pour cela, il est essentiel de solutionner le problème des communes.
Pour relever trois ces défis la France se tient aux cotes de la Guinée
dans le cadre d’un partenariat renforcé et diversifié. Après deux ans
de fonction en Guinée, l’ambassadeur Jean Marc Grosgurin souhaite
poursuivre l’amélioration des relations stratégiques entre les deux
pays.

Pour sa part, le Ministre de la Justice, Me CHEICK Sako a présenté la
délégation gouvernementale conduite par le Premier Ministre, Chef du
gouvernement. Il a, en outre, signalé l’attachement des guinéens à la
France, terre de liberté, de fraternité et d’égalité: « Nous apprécions
à leur juste valeur nos relations qui devraient nous permettre
mutuellement de lutter contre le terrorisme qui a une réelle emprise
sur la jeunesse. Les endoctrinements, la migration sont autant de
conséquences que vivent les Nations africaines. Comment intéresser les
jeunes à rester sur le continent. Comment les amener à se former pour
avoir un meilleur avenir sur une Afrique forte, unie et prospère,
capable de s’autofinancer. La France est notre 1er partenaire ».

La Rédaction du groupe Sud Média Guinée

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info