Primature: Kassory sur les pas de ses prédécesseurs ?

En tout cas la physionomie du gouvernement Kassory dévoilée le week end dernier prouve à suffisance que lui aussi n’aura pas les mains libres.

Visiblement, cette autre équipe gouvernementale n’inspire pas confiance, pas du tout. Pour les observateurs, Docteur Ibrahima Kassory Fofana aura du mal à travailler librement. Il doit toujours se référer avant de prendre une décision, même si celle-ci va dans l’intérêt national.

Plus loin, d’aucuns même parlent de l’existence d’un gouvernement parallèle à Sekhoutouréyah. « Avec ce gouvernement, tout serait planifié pour revenir à la case de départ » ont regretté nos interlocuteurs. Pourtant, mathématiquement, le président Condé est à moins de deux ans de la fin de son dernier mandat que lui reconnait la constitution guinéenne.

Car, dans les conditions normales l’élection présidentielle vont se tenir en décembre 2020. Autrement dit, le président Condé doit faire deux mandats, pas plus. Au delà de ces deux mandants, il (PRG) aura violé volontairement notre constitution. Ce qui ne va pas rester sans conséquence. Puisque le peuple a déjà fait montre d’hostilité à toute idée allant dans le sens d’une éventuelle tentative du changement de la constitution.

C’est du moins l’avertissement que des observateurs donnent à Kassory et son équipe. Ils doivent faire beaucoup attention pour ne pas donner raison aux « détracteurs » du locataire de Sekhoutouréyah qui soutiennent que le prof Alpha Condé tient à faire un troisième mandat.

A bon entendeur salut !

Diawara Thierno Oumar, journaliste PDG du groupe Sud Média-Guinée

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info