Crise Syndicale: Aboubacar Soumah menace de déclencher la grève dès lundi prochain.

C’est une mauvaise nouvelle pour les futurs candidats des différents examens nationaux. La crise qui mine le mouvement syndical pourrait encore mettre à rude épreuve le déroulement des cours dans les écoles et plonger les parents dans une incertitude totale. Droit dans ses bottes, Souleymane sy savané et ses amis ne veulent pas voir leur éternel rival qui a fait trembler le régime Condé à cause des 40% d’augmentation des salaires continuer à la tête du SLECG. Comme promis les adversaires de Aboubacar Soumah ont effectivement tenu leur congrès ce mercredi à l’école nationale des arts et métiers de coleyah. Désormais, c’est un nouveau bras de fer qui pointe à l’horizon.

 Deux SLECG, deux secrétaires généraux se livreront à une bataille sans merci. En attendant, le camp de Aboubacar Soumah accuse le porte parole du gouvernement de vouloir coûte que coûte déstabiliser sa centrale syndicale. Conséquence, le plus célèbre syndicaliste promet de lancer encore l’assaut dès le lundi 21 mai 2018. Il l’a fait savoir hier mardi au terme d’une réunion des enseignants tenue à Donka.

 <<Si le congrès prévu par la version Sy Savané se tient sous le label SLECG ce mercredi, dès le lundi prochain, nous allons automatiquement déclencher une grève sur toute l’étendue du territoire national. Ainsi, nous allons demander le départ d’Albert Damantang Camara parce que c’est lui qui est responsable de tout ça… Il est en train de prendre des décisions  qui sont de nature à compromettre la paix et la quiétude sociale.  Nous allons lui montrer que nous sommes déterminés à nous  battre  pour faire prévaloir les libertés syndicales et les droits syndicaux, qui sont piétinés par ce gouvernement>> a martelé Aboubacar Soumah…

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info